dimanche, avril 15, 2018

Le Frictionnaire # 654

Voici une autre page tirée du Frictionnaire:

6541. Exagération, n. Un mensonge déguisé en vérité. (Mardy Grothe)

6542. Horloges et montres ont été inventées pour ralentir le temps. (Réjean Lévesque)

6543. Je me demande si c'est impoli de la part d'un sourd d'avoir de la nourriture dans les mains? (Demetri Martin)

6544. Ça prend du courage pour savoir quand on devrait avoir peur. (James Michener)

6545. Le rêve est un tunnel qui passe sous la réalité. C'est un égoût d'eau claire, mais c'est un égoût. (Pierre Reverdy)

6546. Nous pensons en généralités, mais nous vivons en détails. (Alfred North Whitehead)

6547. La conscience c'est ce qui fait avouer le garçon à sa mère avant que sa soeur ne le fasse. (Evan Esar)

6548. La science est pour ceux qui apprennent; la poésie pour ceux qui savent. (Joseph Roux)

6549. Tu bouges en moi tel la langue dans la bouche
tel le vent dans les feuilles des arbres de l'été. (Monica Ferrell)

6550. Pardonner c'est libérer un prisonnier et découvrir que le prisonnier c'était toi. (Lewis B. Smedes)

C'est tout pour cette édition du Frictionnaire.  Vos commentaires et suggestions sont appréciés.  Inscrivez-vous et recevez (sans frais) ce blog hebdomadaire.  À bientôt.

Libellés : , , ,

dimanche, avril 08, 2018

Le Frictionnaire # 653


Voici une autre page tirée du Frictionnaire:

6531. La vérité est la fille unique du temps. (Leonardo da Vinci)

6532. "Je t'aime" c'est l'inscription sur la boîte de Pandore. (Mason Cooley)

6533. Dernièrement, le gros bon sens n'est vraiment pas assez gros. (Réjean Lévesque)

6534. Dans le système binaire on compte sur nos poings au lieu de sur nos doigts. (?)

6535. Regarder "loin", c'est regarder "tôt".* (Hubert Reeves)
* La lumière des étoiles que nous voyons maintenant a eu son origine il y a très longtemps.

6536. S'excuser est une bonne façon d'avoir le dernier mot. (?)

6537. Les choses les plus importantes sont les plus difficiles à dire, parce que les mots les diminuent. (Stephen King)

6538. Trente ans: l'âge bâtard où l'on est trop vieux pour être jeune, et trop jeune pour être vieux. (Frédéric Beibeder)

6539. Il y a sept Péchés Mortels, parmi ceux-ci, à date, seulement l'Envie et l'Avarice se sont organisées politiquement. (Robert Brault)

6540. L'enfer, c'est là où il n'y a pas de pourquoi. (Primo Levi)

C'est tout pour cette édition du Frictionnaire.  Vos commentaires et suggestions sont appréciés.  Inscrivez-vous et recevez (sans frais) ce blog hebdomadaire.  À bientôt.






Libellés : , , ,

dimanche, avril 01, 2018

Le Frictionnaire # 652

Voici une autre page tirée du Frictionnaire:

6521. Mes poèmes n'ont pas mangé des poèmes -
ils dévorent
des évènements passionnants,
se nourrissent de mauvais temps,
et tirent leurs aliments
de la terre et des hommes. (Pablo Neruda)

6522. "Aria" c'est le mot italien pour "chanson qui ne finira pas de ton vivant". (Dave Barry)

6523. L'opinion publique est la putain des opinions. (Marie von Ebner-Eschenbach)

6524. Les chanteurs d'opéra (opérateurs?) chantent très fort pour empêcher les gens de dormir. (Réjean Lévesque)

6525. L'amour ne peut être ni acheté ni vendu, son seul prix c'est l'amour. (Proverbe)

6526. Si vous êtes le type de personne à la fois effrayé et courageux, vous pourriez accomplir de grandes choses. (David Carr)

6527. La modestie, c'est la housse du talent. (Aurélien Scholl)

6528. Solitaire le point rêve de tréma. (madeleinebleue)

6529. Chauvinisme: La fierté des étrangers. (Michel Lauzière)

6530. Savais-tu que la noirceur est plate?
Regarde ton ombre. (Positively Wyrde)

C'est tout pour cette édition du Frictionnaire.  Vos commentaires et suggestions sont appréciés.  Inscrivez-vous et recevez (sans frais) ce blog hebdomadaire.  À bientôt.

Libellés : , , ,

dimanche, mars 25, 2018

Le Frictionnaire # 651

Voici une autre page tirée du Frictionnaire:

6511. Tout ce que nous faisons
Est empreint de l'océan, et pourtant
Nous demeurons sur le rivage de ce que nous savons. (Richard Wilbur)

6512. Ils font des pizzas rondes, les mettent dans des boîtes carrées, et les servent en triangles. Défi géométrique. (Réjean Lévesque)

6513. Les "risques du métier" du chrétien sont la dépression et le découragement. (John R. Stott)

6514. Les minutes de micro-ondes sont plus longues que les minutes régulières. (?)

6515. Parfois, deux personnes se rencontrent et ne se font aucune illusion - et découvrent qu'ils sont prêts à en vivre une. (Robert Brault)

6516. Les livres sont notre façon de communiquer avec les morts. (Neil Gaiman)

6517. Le melon de miel est le coussin décoratif de la salade de fruits. (Jim Gaffigan)

6518. La joie est la matière la plus rare dans le monde. (Christian Bobin)

6519. - Monsieur, la céréale du déjeuner est fade et peu nourrissante, comment devrait-on l'appeler?
- La vie. (Zac Felts)

6520. Trop de jeunes se croient sans avenir, alors qu'ils sont sans objectif. (Jacques Chirac)

C'est tout pour cette édition du Frictionnaire.  Vos commentaires et suggestions sont appréciés.  Inscrivez-vous et recevez (sans frais) ce blog hebdomadaire.  À bientôt.

Libellés : , , ,

dimanche, mars 18, 2018

Le Frictionnaire # 650

Voici une autre page tirée du Frictionnaire:

6501. Il ne faut pas confondre les pessimistes et les déçus. Les déçus, eux, ont des preuves. (Jacques Dutronc)

6502. Je peux sentir la neige,/ qui me semble,/ sur un fond d'arbres sombres,/ se déplacer en une lente procession,/ quelqies oiseaux rigides et silencieux,/ une essence ressemblant à l'amour./ Mais n'importe quel idiot peut sentir l'amour. (David Citino)

6503. Cuisine mexicaine: nourriture de pauvres à des prix de haute cuisine. (Réjean Lévesque)

6504. Quand on est heureux, on apprécie la musique; quand on est triste, on comprend les paroles. (?)

6505. La méditation, c'est vider la conscience de son contenu. (Jiddu Krishnamurti)

6506. La vérité a un million de visages, mais il n'y a qu'une seule vérité. (Hermann Hesse)

6507. Mon auto possède une de ces caméras de recul afin que je puisse voir ce que j'ai frappé. (William Ader)

6508. C'est faire honneur au soleil que de se lever après lui. (Yvan Audouard)

6509. J'aime les dîners aux chandelles. Je ne suis pas romantique. C'est juste que je parais mieux dans le noir. (Wendy Liebman)

6510. Le préjugé soutient les trônes, l'ignorance les autels. (Marie von Ebner-Eschenbach)

C'est tout pour cette édition du Frictionnaire.  Vos commentaires et suggestions sont appréciés.  Inscrivez-vous et recevez (sans frais) ce blog hebdomadaire.  À bientôt.

Libellés : , , ,

dimanche, mars 11, 2018

Le Frictionnaire # 649

Voici une autre page tirée du Frictionnaire:

6491. Un bébé c'est un chèque en blanc fait à l'ordre de la race humaine. (Barbara Christine Seifert)

6492. L'amour craint le doute, cependant il grandit par le doute et périt souvent de la certitude. (Gustave Le Bon)

6493. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. (Paulo Coelho)

6494. Il y a deux raisons pourquoi nous ne faisons pas confiance aux gens. Premièrement - nous ne les connaissons pas. Deuxièmement - nous les connaissons. (?)

6495. Chaque galet du bord de mer contient une infinité de vagues. (Réjean Lévesque)

6496. Du fanatisme à la barbarie, il n'y a qu'un pas. (Denis Diderot)

6497. Quand vous jouez la mauvaise note, c'est la note suivante qui va déterminer si elle est bonne ou mauvaise. (Miles Davis)

6498. Je trouve, à mon grand étonnement, qu'un mariage malheureux continue à être malheureux une fois qu'il est terminé. (Rebecca West)

6499. La principale institution dans tout gouvernement avec un parti unique, est la prison. (Amadou Kourouma)

6500. Nous construisons trop de murs et pas assez de ponts. (Joseph Fort Newton)

C'est tout pour cette édition du Frictionnaire.  Vos commentaires et suggestions sont appréciés.  Inscrivez-vous et recevez (sans frais) ce blog hebdomadaire.  À bientôt.


Libellés : , , ,

dimanche, mars 04, 2018

Le Frictionnaire # 648

Voici une autre page tirée du Frictionnaire:

6481. Les journaux (...) vous aident à oublier le jour précédent. (Elias Canetti)

6482. Je n'ai pas le syndrôme de la page blanche. J'ai des enfants. (Benjamin Wallace)

6483. En politique, la vérité doit attendre un moment où quelqu'un aura besoin d'elle. (Björnstjerne Björnson)

6484. Le corps humain est composé à 80% d'eau, ce qui, fondamentalement, fait de nous des concombres angoissés.(?)

6485. Jouer c'est risquer. Risquer c'est jouer. (Diane Ackerman)

6486. Un livre c'est un coeur qui bat dans la poitrine d'un autre. (Rebecca Solnit)

6487. Les États-Unis sont un des plus beaux pays à avoir été volé. (Bobcat Goldtwaith)

6488. Je n'ai pas besoin d'ennemis, j'ai de la famille. (Jean-Jacque Péroni)

6589. L'expérience c'est ce qu'on a après qu'on a oublié son nom. (Milton Berle)

6590. Une partie du remède c'est de souhaiter être guéri. (Sénèque)

C'est tout pour cette édition du Frictionnaire.  Vos commentaires et suggestions sont appréciés.  Inscrivez-vous et recevez (sans frais) ce blog hebdomadaire.  À bientôt.

Libellés : , , ,